• Augmenter
  • Diminuer
  • Normal

Current Size: 100%

Coordination et suivi

  • La Maîtrise d’ouvrage
  • Au niveau international :

Le Maître d’ouvrage international est l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Organisation intergouvernementale et agence de coopération, l’OIF met déjà en œuvre un programme en faveur du multilinguisme avec la plupart des pays concernés par le projet. Une équipe de projet est constituée au sein de la Direction de la langue française et de la diversité linguistique. L’OIF est assistée par un Comité scientifique international (CSI) et par un vivier d’experts (linguistes et pédagogues, spécialistes des langues africaines et du français). L’OIF met en place un dispositif d’accompagnement auprès des Etats-membres bénéficiaires de l’Initiative.

En tant que maître d’ouvrage, l’OIF est responsable des activités suivantes :

- Appui aux pays pour orienter les différents volets de leurs plans d’actions linguistiques en mobilisant de l’expertise ad hoc ;

- Renforcement des capacités des États engagés dans l’Initiative ;

- Suivi de la mise en œuvre des plans d’action nationaux ELAN ;

- Finalisation et validation avec les 12 pays concernés des plans d’action et des budgets présentés au financement additionnel de l’Initiative ;

- Mobilisation et gestion des ressources et signature des conventions et protocoles afférents ;

- Facilitation de la coordination internationale de l’Initiative ;

- Coordination des activités du CSI et du vivier d’experts pour le renforcement des capacités des pays ;

- Mutualisation avec les autres initiatives complémentaires telles qu’IFADEM (L’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres) et création d’une synergie autour de sujets d’intérêt commun.

 

  • Au niveau national :

La maîtrise d’ouvrage nationale est dévolue aux ministères en charge de l’éducation nationale (MEN) des huit pays partenaires. Ces derniers définissent et mettent en œuvre le plan d’actions ELAN en cohérence avec leurs orientations sectorielles avec l’appui des experts du CSI d’ELAN. Chacun des plans est spécifique au pays en fonction de son degré d’avancement vers un enseignement bi-plurilingue (expérimentation, consolidation, extension, généralisation). 

Dans les pays les entités opérationnelles sont les suivantes:

- Bénin : Ministère des enseignements maternel et primaire – MEMP / Inspection générale pédagogique du Ministère(IGPM) ;

- Burkina Faso : Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation - MENA / Direction générale de l’Éducation de Base (DGEB) ;

- Burundi : Ministère de l’Enseignement de base et secondaire, de la Formation professionnelle et de l’Alphabétisation / Direction générale des bureaux pédagogiques ;

- Cameroun : Ministère de l’éducation de base – MINEDUB / L’Inspection Générale des Enseignements (IGE) ;

- Mali : Ministère de l’Éducation nationale - MENA / Direction nationale de l’enseignement fondamental (DNFE) ;

- Niger : Ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l’Éducation civique / Direction de la Recherche et de l'Equipement des Langues ;

- RD Congo : Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel - MEPSP /  Direction des Programmes Scolaires et Matériel Didactique (DIPROMAD) ;

- Sénégal : Ministère de l’Éducation nationale - MEN / Direction de la planification et de la réforme de l’éducation (DPRE).

Les MEN mobilisent leurs directions en charge de l’enseignement de base, les directions